Fibre optique : l’inquiétant retard des entreprises françaises

Alors que les abonnements Internet à très haut débit progressent auprès des particuliers, les entreprises peinent à s’y convertir. D’après une étude de l’Arcep, le régulateur des télécoms, seule une très faible proportion d’entre elles bénéficie d’un accès en fibre optique. La faute à des prix trop élevés, qui découragent les TPE et les PME.

C’est un sacré paradoxe. Si en France, avec la montée en puissance du Plan France très haut débit, les particuliers sont chaque mois de plus en plus nombreux à troquer leur vieille connexion ADSL contre un accès bien plus rapide en fibre optique, cette accélération ne concerne pas encore les entreprises. C’est ce que révèle l’Arcep dans une étude publiée ce mardi sur le marché français des télécoms. Le constat du régulateur du secteur est sans appel :
« D’une manière générale, les entreprises sont, en proportion, deux fois moins raccordées en fibre optique que la clientèle résidentielle : le nombre d’accès en fibre optique représente 7% de l’ensemble des accès souscrits par les entreprises, contre 16% chez les particuliers. »

Et l’Arcep de rappeler, une fois encore, que si le très haut débit est répandu dans les grands groupes, ce n’est pas le cas des TPE et des PME, pour qui les offres actuelles sont généralement hors de prix. »

Source: http://www.latribune.fr/technos-medias/fibre-optique-l-inquietant-retard-des-entreprises-francaises-626014.html – 2016 déc